Casinos fermés : près de 7000 Cambodgiens à la rue !

    Partager :
Casinos fermés : près de 7000 Cambodgiens à la rue !

Plus de 7000 Cambodgiens sont désormais au chômage. La cause ? Casinos fermés! L’interdiction des jeux d’argent en ligne désormais en vigueur dans le pays. Les casinos en ligne Cambodgiens ont donc été contraints de fermer leurs portes, au détriment des salariés locaux. D’autres licenciements devraient suivre, résultat d’une croisade contre les casinos en ligne lancée par la Chine.  jeux-de-hasard-asie-jeusdehasardasieIl ne fait pas bon vivre au Cambodge pour les casinos en ligne. Pourtant, au cours des dernières années, le Cambodge était une des destinations prioritaires des investisseurs chinois. Ces derniers avaient construit une multitude de casinos au Cambodge afin d’obtenir des licences de jeux. Ces opérateurs se servaient auparavant de ces licences afin de proposer des services de jeux d’argent en ligne. Ces services visaient principalement les joueurs chinois ne pouvant jouer sur des plateformes de leur pays. Car cette pratique est en Chine continentale, interdite. Cependant, après de nombreux échanges avec la Chine, le Cambodge a décidé de s’aligner sur sa politique restrictive concernant les jeux d’argent. En aout 2019, le Premier ministre Cambodgien Hun Sen, prononce officiellement l’interdiction des jeux de hasard sur son sol. Résultat, la distribution de nouvelles licences de jeu est annulée, et de nombreux casinos en ligne sont interdits d’exercice. En conséquence, près de 7000 salariés Cambodgiens sont licenciés et d’autres mises à pied et fermetures devraient encore avoir lieu. De plus, le gouvernement commence à présent à mener des inspections. Afin de vérifier que les exploitants de casinos agréés se conforment aux nouvelles directives.

« Certains criminels étrangers, se sont réfugiés sous les jeux d’argent pour tromper et extorquer de l’argent aux victimes nationales et étrangères » Hun Sen, Premier ministre Cambodgien

Le Premier ministre ajoute même qui ne souhaite pas que l’économie du Cambodge, dépende des jeux d’argent. À la fin de l’année dernière, il a donc affiché son soutien à la Chine, visant à restreindre les jeux d’argent dans son pays.

Casinos fermés : un contrôle rigoureux des lois

2020 débute à peine que déjà le gouvernement est sur le front. Les autorités Cambodgiennes ont lancé une série d’inspections des casinos en ligne. Afin de vérifier que ces établissements ont bien coupé court à toute activité. Et cette interdiction n’est pas sans retombées économiques. La fermeture des casinos en ligne qui commençait à se développer devrait porter un coup tranchant aux revenus du pays. De lourdes retombées économiques casino-cambodge-casinocambodgePrononcer la fermeture des casinos en ligne n’est pas sans conséquence. Et le Cambodge ne devrait pas faire exception à la règle. Le ministère des finances a récemment annoncé aux médias, que les recettes du pays seraient très durement touchées par cette nouvelle interdiction. La fermeture des casinos en ligne ainsi que des plateformes de paris, devrait couter à l’Etat près de 80 millions de dollars tous les ans. Cette interdiction devrait impacter directement les 136 casinos jusque-là opérationnels au Cambodge. Selon le Ministère des Finances, le nombre de ces installations devrait descendre à 94 casinos d’ici fin janvier 2020. Durant la première vague d’inspection gouvernementale.

 Casinos fermés : présence chinoise en diminution

La fermeture des services de jeux d’argent en ligne n’a pas que des conséquences économiques. Il existe aussi des changements migratoires. Ces dernières semaines, un grand nombre de travailleurs chinois de l’industrie des jeux en ligne ont fui le pays selon les médias. Et le nombre de joueurs chinois au Cambodge aurait aussi très fortement diminué. Les joueurs chinois avaient auparavant pris d’assaut la ville côtière de Sihanoukville. Ces dernières années, cette zone était devenue la plaque tournante des jeux d’argent. Une grande concentration de casinos chinois avait notamment eu lieu, offrant un cadre idéal aux touristes venus tenter leur chance. Avant l’interdiction, le nombre des sites de jeux s’élevait à 70, contre 36 après l’interdiction concernant les jeux d’argent. Autrement dit, le nombre d’établissements proposant des jeux d’argent a été réduit de moitié.

Quel avenir pour les salariés locaux licenciés ?

Cambodge-Chine-Casinos-CambodgeChineCasinosC’est un coup dur pour les salariés Cambodgiens qui travaillaient auparavant dans ces établissements de jeu d’argent. L’interdiction de l’IGaming provoque le licenciement de plus de 7700 salariés Cambodgiens. Les casinos en ligne assuraient la subsistance de ces salariés locaux, condamnés désormais à trouver une autre solution pour boucler leur fin de mois. Selon Yov Khemara, le directeur du département du travail de la ville, l’alternative est toute trouvée. Les salariés seront forcés de retourner travailler dans les usines locales. C’était d’ailleurs l’activité d’origine de ces travailleurs. Placés dans les usines, ils s’étaient ensuite tournés vers les casinos leur offrant une meilleure situation financière.

« Il y avait un meilleur salaire dans les casinos, alors ils sont venus travailler dans les casinos »

Casinos fermés :  pressions internationales

L’interdiction des jeux d’argent au Cambodge ne s’est pas initiée d’elle-même. Elle a été poussée par la Chine qui tente depuis quelque temps de rallier plusieurs pays à sa cause. Cela a notamment été le cas pour le Vietnam et les Philippines. Si les Vietnamiens étaient historiquement hostiles à l’idée d’accueillir les jeux d’argent sur leur sol, depuis 2018, le gouvernement lâche du lest. Les jeux d’argent étaient auparavant victime du poids historique du communisme sur le pays. Cependant, face à la manne financière alléchante que représentent les jeux d’argent, la politique concernant le secteur a été fortement assouplie. Aujourd’hui, même les plus grands opérateurs choisissent le Vietnam comme destination. Suncity Group, de Macao, ouvriront un nouveau complexe au Vietnam en 2020. Du coté des Philippines, le gouvernement ne suit que partiellement les idées de la Chine. En 2019, les Philippines ont promis de geler la distribution de nouvelles licences de jeux pour les casinos en ligne étrangers. En revanche, il n’est pas interdit aux ressortissants étrangers de venir jouer dans les casinos Philippins. Et ce, malgré la persistance des pressions chinoises. Aux côtés du Vietnam devrait également arriver le Japon. L’archipel devrait se poser en concurrent principal du Vietnam dans le secteur des casinos en ligne. Souhaitant ainsi attirer les investisseurs refoulés dans d’autres pays ayant choisi de s’aligner sur la politique Chinoise.

    Tags
CommentAIREs (0)