Le Coronavirus, caisse de résonance de la dépendance aux jeux ?

    Partager :
Le Coronavirus, caisse de résonance de la dépendance aux jeux ?

Le coronavirus s’est répandu telle une traînée de poudre à travers le monde. Plus de 600 000 personnes ont été infectées dans le monde. Le coronavirus a déjà emporté plus de 250 000 personnes. Dans les pays d’Europe les plus touchés, comme l’Italie, l’Espagne, l’Allemagne ou encore la France, certains optent pour le confinement. Totalement enfermés et isolés, les habitants doivent se tenir à l’écart en restant chez eux pour une durée indéterminée. Une situation difficile à vivre pour les personnes dépendantes aux jeux d’argent.

L’arrivée du coronavirus ne présageait rien de bon pour les pays d’Europe. La soudaine apparition de ce virus dont on ne savait que peu de choses a été porteuse de mauvaises nouvelles à plusieurs niveaux. Le coronavirus à d’abord eu un impact sanitaire. Les hôpitaux vites débordés ont dû faire face à un afflux massif de malades. Les décisions politiques fermes ne sont apparues que tardivement et les effets de ce retard ce seront fait sentir.

Puis le coronavirus a aussi affecté l’aspect économique des pays touchés. Les hôpitaux en viennent vite à manquer de matériel et réclament le déblocage de fonds afin de s’équiper. En parallèle, une grande partie si ce n’est tous les habitants sont placés dans un confinement total. Plaçant plusieurs milliers de personnes au chômage technique. 

Si les secteurs du voyage et du tourisme étaient touchés en premier lieu, bientôt presque tous les secteurs furent concernés. Seul quelques-uns considérés comme « essentiels » ont été autorisé à poursuivre. Comme le corps médical, les métiers de l’alimentation primaire, le secteur de la construction ou les forces de l’ordre. Cependant, une grande majorité de la population est encore, par ce confinement, isolée chez elle. Un confinement et une crainte, celle de voir la dépendance aux jeux augmenter significativement.

Le coronavirus touche-t-il les casinos en ligne ?

L’industrie des casinos en ligne entament, contre toute attente, son année sur les chapeaux de roues. En effet, depuis l’annonce d’un confinement total, ces établissements en ligne connaissent un boom commercial. De plus en plus de joueurs se rendent sur internet pour aller taquiner les machines à sous. Quand les casinos terrestres accusent un véritable coup dur économique, les casinos en ligne prospèrent. Cependant, une autre menace guette les joueurs d’argent en ligne.

Coronavirus jeux dépendanceEn outre, le confinement force l’isolement. Pour les personnes dépendantes aux jeux, la rechute est aisée. Ces personnes sont donc, dans une situation de confinement, placées dans une position de vulnérabilité. De nombreux États comme le Royaume-Uni par exemple, craint que la dépendance aux jeux augmente drastiquement.

En effet, nos voisins d’outre-Manche craignent que la dépendance aux jeux ne s’aggrave. Ce pays est depuis quelque temps durement touché par la dépendance aux jeux, surtout chez les mineurs. Le gouvernement avait donc commencé par adopter une série de mesures drastiques afin d’endiguer le phénomène. Cependant le confinement pourrait bien mettre en péril tous les efforts financiers déployés depuis plusieurs mois.

Coronavirus : l’aide des plateformes de jeux contre la dépendance

Le groupe mondial de paris sportifs et de jeux GVC Holdings à offrir un jeu et des paris sécurisés à ses joueurs. GVC Holdings est devenu l’un des plus grands groupes de paris et de jeux sportifs au monde. La société britannique de paris sportifs et de jeux de hasard propose bien des services. Entre autre des casinos, du poker, des paris sportifs et du bingo, entre autres.

Le groupe a fait une nouvelle annonce réclamant la publication de mesures de précaution pour le jeu plus responsable. Celles-ci garantiront que ses produits seront appréciés comme la «forme sûre de divertissement occasionnel ».

Les mesures de sécurité ont été mises en œuvre pour garantir que les clients ne dépassent pas leurs limites financières. Car GVC a identifié les risques accrus liés au verrouillage à domicile en raison d’une épidémie de coronavirus. De nombreux pays ont annoncé des fermetures et des distanciations sociales pour freiner la propagation du nouveau coronavirus.

Les individus s’isolent, les contraintes financières augmentent. Par conséquent, le groupe a décidé de prendre plusieurs mesures décisives et d’élaborer des stratégies pour protéger les clients sensibles.

La roulette françaiseSelon Kenneth Alexander, le PDG de GVC, le groupe souhaite garder ses clients en sécurité tout en profitant de ses produits. « Le groupe est très sensible au risque énorme pour ceux qui ont vécu en huit-clos à la maison ou qui ont rencontré des difficultés financières avec un moindre accès au travail. »

L’outil amélioré de GVC offrira à ses clients le pouvoir de mieux contrôler leurs dépenses et leur temps.

Kenneth Alexander a également déclaré qu’il était de la responsabilité de GVC en tant qu’industrie d’offrir une protection maximale aux clients vulnérables. Ce type d’initiative est soutenu par les banques britanniques. Celles-ci sont de plus en plus nombreuses à prendre des mesures pour aider les joueurs à se limiter. Des succursales ont même été mises en place dans certains de leurs locaux afin d’apporter une assistance et un conseil aux personnes dépendantes.

Quelles aides en France ?

En France le gouvernement redoute essentiellement que les joueurs jettent leur dévolu sur les grattages. Mais aussi sur les jeux d’argent en ligne et surtout les tables de poker. Lorsque l’on a du temps à ne plus savoir qu’en faire, les joueurs problématiques ont parfois tendance à dépasser leurs limites. Lorsque parfois cela ne se résume qu’à une perte de quelques centaines d’euros, cela peut, sur une longue durée mener à un endettement.

Conseil dépendanceLes tables de poker et les jeux de grattages sont ce que redoutent le plus le gouvernement. Afin de limiter et contrôler ces jeux, l’État a pris des mesures. C’est notamment le cas pour les tirages de loterie et les grattages. Pour le maintien d’un jeu à seul but « récréatif », ces tirages seront limités à seulement quelques-uns.

De plus de nombreux services d’aide sont mis à la disposition des joueurs. Surtout au cas où ils décideraient de faire le premier pas. SOS joueurs, Joueurs Info Service ou encore CRESUS, Chambre régionales du surendettement social.

Coronavirus : Pourquoi ne pas complètement interdire les jeux d’argent ?

Sport jeux parisLa France est entourée de pays à la régulation plus souple en matière de jeux d’argent, comme la Belgique. Et déjà, les Français dénichent des stratagèmes pour pouvoir jouer à l’étranger. Interdire complètement les jeux d’argent servirait davantage à nuire à la Française Des Jeux et aux jeux autorisés. De plus, la Française Des Jeux et les jeux de grattage font depuis toujours partie du paysage historique français. Les jeux remontent à la royauté. Les Français sont les inventeurs du jeu de roulette. Ainsi, interdire complètement les jeux de hasard aurait une valeur symbolique.

Enfin, en situation de crise, les jeux d’argent sont un moyen simple de réinjecter du liquide dans le système monétaire. De fait, cette activité offre aussi un usage économique.

    Tags
CommentAIREs (0)