Royaume-Unis : quand les plaintes des joueurs augmentent de 5000%

machines a sous - casinosansdepot.netLe nombre de plaintes de joueurs déposées à l’encontre des casinos en ligne britannique a augmenté de 5000% sur les 5 dernières années. Un constat accablant résultant d’une multitude d’accusation. Aggravation des problèmes d’addiction au jeux, relances trop insistantes, faillite, encouragements agressifs, les griefs se succèdent. Les problèmes d’addiction au jeu gangrènent la population britannique et plus particulièrement les jeunes générations. Le gouvernement a notamment pris des mesures financières afin de se charger de l’éradication du problème. 

Amanda, et la perte de tout son héritage dans un casino en ligne

« J’étais perdue dans une de bulle »

Amanda est un faux nom, car cette joueuse ne souhaite pas révéler son identité. Elle est entrée dans l’univers des casinos en ligne dans la cinquantaine. Elle a débuté sa mésaventure sur un casino en ligne du nom de Jackpotjoy. C’est dans cet établissement qu’Amanda a perdu une partie de son héritage et l’argent de sa maison. Sa part d’héritage provenait de la vente de la maison qui avait suivi le décès de son père.

joueur en ligne avec lunettes de soleil« Pour moi, c’était juste un moyen de m’évader. J’étais assise devant mon ordinateur et j’appuyais sur le bouton ». Amanda commençait à développer des signes d’addiction aux jeux. “C’est horrible ce que je me suis infligée à moi-même. J’ai perdu tout ce pourquoi j’avais travaillé. J’avais le respect de mes enfants et maintenant leur héritage je l’ai reversé.” Le casino Jackpotjoy affirme de son côté, avoir respecté les termes et conditions qu’il soumet aux joueurs. De plus, le casino ajoute qu’Amanda avait une parfaite conscience de l’existence des outils d’aide à la dépendance présents sur la plateforme.

“Cela incluait l’utilisation de méthodes de retrait alternatives, de périodes de réflexion, de limites de dépôt. Des outils qu’Amanda connaissait et qu’elle utilisait pendant ses sessions de jeu avec nous“, déclare la société.

Résultat, Amanda perd au total 633,000£.

Les machines présentant de gros enjeux ont étés retirées de High Street. Cependant, les limites légales pour les jeux en ligne n’existent que trop peu. Les joueurs peuvent donc perdre des milliers de livres en seulement quelques minutes.

Dans un but de protection plus efficace des joueurs vulnérables, de nombreuses personnes militent pour davantage d’initiatives.

Le nombre de plaintes de joueurs grimpe en flèche

des lances sur tapis vertLes chiffres ne trompent pas. De plus en plus de joueurs se plaignent auprès du régulateur britannique du secteur. 8 266 plaintes déposées en 2018 auprès de la Commission des jeux de hasard. Dont 2 135 comportent des allégations de manquement aux obligations sociales vis-à-vis des clients. Et enfin 2 227 cas de “non-paiement“.

Près de 109 personnes se déclarent opposées au marketing non sollicité. 25 autres personnes se sont plaintes de la publicité attirante pour les enfants“.

Ces résultats sont les plus élevés jamais enregistrés. Notamment depuis l’agrandissement du mandat de la Commission des jeux de hasard. Incluant l’activité en ligne de novembre 2014. Cela coïncide avec une augmentation significative du nombre de cas signalés par les clients.

Évolution des plaintes de joueurs sur les casinos en ligne

BBC Panorama a publié les chiffres en vertu des lois sur la liberté d’information. Ceux-ci sont éloquents. 273 plaintes en 2011. 228 pour 2012 et 169 en 2013.  Ces chiffres correspondent à la période antérieure à la réglementation plus élargie des paris en ligne via la Commission des jeux de hasard. 2015, le régulateur est dans sa première année complète ou son champ d’action est élargi. Cette année-là, celui-ci a 4 291 plaintes. L’année suivante, ce chiffre est remonté à environ 8 100. Enfin, 6 224 ont été recensées l’année suivante.

Toujours selon le même rapport, 5 587 plaintes ont été déposées entre le 1er janvier 2019 et le 8 juillet de cette année.

Le directeur général de GambleAware, Marc Etches, s’est prononcé sur le sujet. “Les sociétés de jeux d’argent ont la responsabilité de vérifier que leurs clients sont capables de jouer dans une atmosphère sécurisée, où qu’ils se trouvent. Chaque année, des millions de personnes jouent et les activités de jeu sont en ligne très accessibles. Concernant le jeu les opérateurs de jeux doivent promouvoir de façon active des messages plus sûrs et des campagnes.”

L’attention se porte sur le secteur des jeux de hasard

Le coup de projecteur est déjà présent sur les jeux de hasard ces dernières années. Les nouvelles limites sur les enchères destinées aux terminaux de paris à cotes fixes (FOBT) ont été mises en place tardivement. C’est pourquoi Tracey Crouch, alors ministre des Sports jusqu’en 2018 démissionne. Cinq des plus grandes sociétés de jeu du Royaume-Uni se sont engagées le mois dernier. Elles prendront des mesures pour lutter contre l’addiction aux jeux. Cela portera notamment sur l’augmentation importante du financement de la dépendance. Une décision motivée suite des pressions imposées par le gouvernement britannique.

Les sociétés propriétaires des sites de paris ont accepté les recommandations visant à créer une atmosphère de jeu plus sûre. Après des échanges avec le Département de la culture, du numérique, des médias et des sports. Leur soutien financier sera augmenté considérablement par les sociétés de jeux pour un jeu plus sûr. Ils passeraient de 0,1% de rendement brut de jeu à 1% d’ici 2023.

Environ 60 millions de livres sterling de soutien financier proviendront des entreprises en 2023. Cela devrait être maintenu à ce niveau pour l’avenir.

Actuellement, il existe 33 millions de comptes de jeux en ligne en activité en Grande-Bretagne. En 1999, la prévalence des jeux en ligne est passée de moins de 1% à 9% en 2016. Selon un article publié en mai dans le British Medical Journal par des universitaires.

Sanction pour les établissements de jeu

Le régulateur peut imposer des amendes. Ou bien, imposer aux entreprises d’autres sanctions si elles ne se conforment pas à leurs licences de jeu. En dépit du fait qu’il ne soit pas en mesure de régler des plaintes individuelles. L’augmentation du nombre de plaintes était liée à l’élargissement de son mandat selon un porte-parole de la commission.

Le porte-parole a ajouté : “Nous souhaitons que les consommateurs soient plus regardant vis-à-vis des établissements de jeux d’argent. Nous exhortons le secteur de s’améliorer et de situer la protection des clients au cœur de ses priorités commerciales. Le secteur a le devoir de s’améliorer.”

Environ 23 millions de Britanniques jouent selon les estimations, dont 10,5 millions sur Internet.

Pour de nombreuses raisons, les consommateurs nous contactent. En dépit du fait que nous n’ayons pas le pouvoir de résoudre les plaintes individuelles des joueurs. Nous agissons de façon à aider les joueurs collectivement et possédons un pouvoir maximal sur le plus grand nombre de personnes. Dans certains cas, nous avons recours aux informations. Nous les utilisons pour obliger les opérateurs à relever les normes dans l’intérêt de tous leurs clients. »

CommentAIREs (0)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *